Covid-19, en Afghanistan aussi

Publié le 8 avril 2020

Appel à dons spécifique – Covid 19 en Afghanistan:

Le Covid-19 en Afghanistan

Aujourd’hui, rares sont les pays épargnés par la pandémie causée par le Covid-19.

L’Afghanistan n’y échappe pas, bien que les moyens de détection de la maladie y soient très peu répandus.

Hérat, avant le confinement imposé pour lutter contre la propagation du Covid-19


Le premier cas en Afghanistan a été détecté à Hérat le 24 février 2020, il s’agissait d’un Afghan de retour d’Iran. Le 8 avril 2020, le nombre de cas détectés en Afghanistan s’élève à 423, un nombre qui s’alourdit jour après jour, et que l’on peut suivre quotidiennement via ce lien : https://coronavirus.jhu.edu/map.html

Les deux-tiers des cas détectés en Afghanistan sont situés dans la province de Hérat, située à l’Ouest du pays. Cette province est en effet frontalière de l’Iran, qui fut l’un des premiers foyers de la maladie (62 600 cas détectés à ce jour, 3 872 morts officiellement reconnus). Les Afghans réfugiés ou travaillant en Iran ont été très nombreux à quitter leur pays d’accueil touché par ce virus pendant le mois de mars : le nombre total d’Afghans passés par le poste frontière oriental d’Islam Qala a ainsi dépassé les 100 000. Beaucoup d’entre eux s’arrêtent à Hérat, certains sont porteurs asymptomatiques de la maladie, et le virus se répand…

Pour tenter de limiter la propagation du virus, toutes les écoles d’Afghanistan sont fermées, et des couvre-feu ont été instaurés dans certaines villes, comme à Kaboul ou à Hérat.

De nombreuses familles dont la survie est en péril

Hérat, début avril 2020: des rues quasi désertes

Avec le confinement, c’est la survie quotidienne des plus vulnérables qui est menacée, tandis que de nombreuses personnes qui avaient un travail journalier, ou encore des petits commerçants, voient leur niveau de vie s’effondrer. La perte des moyens de subsistance dans un pays où aucun système de protection sociale n’existe, conjuguée à l’augmentation des prix au bazar (à Hérat, le prix de la farine a augmenté de 11% entre le 14/03 et le 02/04, celui de l’huile de 7%) conduit à une baisse dramatique du pouvoir d’achats pour beaucoup.

De nombreuses familles risquent de plonger dans la misère…

Quelle aide pour l’Afghanistan ?

Craignant une catastrophe sanitaire dans un pays où le système de santé est très peu développé, la Banque Mondiale a annoncé début avril débloquer 100 millions de dollars pour aider à la lutte contre la propagation du virus en Afghanistan.

De son côté, AFRANE, Amitié franco-afghane, est touchée par la misère qui menace un grand nombre de familles. L’association souhaite intervenir à Hérat, épicentre du virus en Afghanistan, en première ligne face à l’accueil des Afghans revenus d’Iran, et vivant un confinement qui bouleverse le quotidien de ses habitants.

AFRANE désire ainsi distribuer une aide alimentaire et du matériel de première nécessité à des familles en grand besoin dans cette ville.

Elle s’appuiera pour cela sur son correspondant bénévole sur place, frère d’un membre du Conseil d’Administration d’AFRANE, qui ces dernières années a aidé à la mise en place des activités éducatives d’AFRANE dans la banlieue déshéritée de Hérat. Il mettra en place cette distribution de biens de première nécessité en évitant tout regroupement et en respectant les gestes barrière, afin de ne pas contribuer à la diffusion du virus.

A titre d’exemple, avec 50€, il est actuellement possible de fournir à une famille de Hérat : 40kg de farine, 25kg de riz, 2kg de lentilles, 2kg de haricots, 2kg de sucre, 2kg de pâtes, 2kg de concentré de tomate, 10l d’huile et 2l de liquide vaisselle. De quoi subvenir aux besoin alimentaires de base d’une famille de taille moyenne pendant quelques semaines !

Il va de soi que tous les dons sont les bienvenus, quels qu’en soient les montants.

Visite à Hérat d’un membre du Conseil d’Administration d’AFRANE dans une école de la banlieue défavorisée de la ville, soutenue par l’association

Appel à dons

Nous appelons à votre générosité pour mener à bien ce projet. En ces temps de confinement, les paiements en ligne sont privilégiés, par le biais de notre site sécurisé : https://afrane.org/nous-soutenir/faire-un-don/. Veillez à renseigner le champ « Covid-19 », pour que vos fonds soient utilisés spécifiquement pour ce projet ! Comme toujours, les dons pourront être défiscalisés à hauteur de 66% de la somme versée.

Nous nous engageons à ce que tous les dons faits dans ce cadre soient utilisés en Afghanistan, en soutien aux plus démunis dans le cadre de cette crise sanitaire. Nous vous tiendrons informés de nos actions.

D’avance, nous vous remercions pour votre soutien et votre confiance en cette période très difficile.

Prenez soin de vous, de vos proches, et des plus fragiles.

  • AFRANE (Amitié franco-afghane)

    16, passage de la Main d'Or
    75011 Paris
    Tel : +33 1 43 55 63 50
    afrane.paris@gmail.com

  • pascherpharmacie.com
  • Suivez-nous