Kaboul : entretien avec la directrice du lycée Bibi Zainab Kobra

Publié le 11 mai 2015

Au printemps 2015, l’équipe d’AFRANE a réalisé un entretien de Soghra Wares, directrice du lycée de filles Bibi Zainab Kobra, dans le quartier de Dasht-e-Bartchi, à Kaboul.

Avec le lycée Bibi Hafassa à Tcharikar, l’école Bibi Zainab Kobra fait partie du programme d’écoles pilotes d’AFRANE, c’est-à-dire que l’association y renforce ses actions pour pouvoir les évaluer sur une période de deux ans. Sur le plan pédagogique, cela passe par une auto-évaluation des professeurs qui chaque début de mois préparent le programme avec les formateurs d’AFRANE. Une attention particulière est ainsi portée à la directrice et aux 25 enseignants, laborantins et bibliothécaires de cette école avec comme objectif que les élèves sachent lire et écrire au bout de 3 ans.

Depuis 2006, Soghra Wares dirige ce lycée de filles où elle a commencé à travailler à partir de 1993 comme professeur de mathématiques et conseillère pédagogique. En tant que directrice, elle souhaite développer le lycée sur les plans éthique et éducatif. Elle s’assure, en outre, des bonnes relations entre les élèves, les enseignants et les membres administratifs.

Pour elle, le principal problème rencontré par son lycée est le manque de salles de classe, ce qui représente un véritable obstacle à l’apprentissage, surtout quand l’on sait que chaque classe compte 52 élèves. Elle préconise donc d’augmenter le nombre de salles de classe et le nombre d’enseignants pour arriver à une moyenne de 30 élèves par classe.  Malgré tout, elle constate que, depuis son arrivée au poste de directrice, la situation de l’éducation s’est améliorée, notamment grâce au recrutement de plusieurs enseignants vacataires et à une amélioration du niveau des connaissances et des compétences des professeurs du lycée.

Au lycée Bibi Zainab Kobra, les cours sont donnés de 6h30 à 17h20 et se déroulent en trois sessions. 7000 filles sont scolarisées dans ce lycée qui comprend un bâtiment de 8 classes sans toit. Soghra Wares voudrait détruire ce bâtiment et en reconstruire un nouveau de 16 à 20 classes, ce qui serait une solution au manque de salles de classe, mais sa demande est jusqu’ici restée vaine du côté du rectorat. Elle identifie aussi des besoins tels que celui de créer une crèche (la plupart des enseignants du lycée étant des femmes), un laboratoire ou encore une source d’eau potable. C’est pourquoi AFRANE envisage de construire un bloc pédagogique incluant une bibliothèque et un laboratoire de sciences dans cet établissement.

Dans son entretien, Soghra Wares évoque son meilleur souvenir en tant que directrice du lycée Bibi Zainab Kobra, à savoir que ses élèves réussissent le concours d’entrée à l’université. En 2002, le lycée s’est classé parmi les 10 meilleurs de Kaboul à ce concours. Son souhait serait ainsi d’avoir plus de salles de classe avec davantage de professeurs titulaires, afin que ses élèves continuent de réussir le concours d’entrée à l’université et que le lycée Bibi Zainab Kobra soit un modèle pour toutes les écoles.

Enfin, cette directrice, passionnée par l’enseignement, constate les progrès qui ont été faits en matière d’éducation des filles et se montre optimiste pour l’avenir de leur éducation.

 

  • AFRANE (Amitié franco-afghane)

    16, passage de la Main d'Or
    75011 Paris
    Tel : +33 1 43 55 63 50
    afrane.paris@gmail.com

  • pascherpharmacie.com
  • Suivez-nous