Témoignage d’Hamidullah sur son recrutement en tant que formateur sciences

Publié le 6 mai 2020

Pourquoi je travaille avec AFRANE ?

Formation d’Hamidullah pour les professeurs de sciences des niveaux 4-5-6
dans une école de filles de Kaboul

 

On sait que l’éducation est la base d’une société développée et pacifique. Aujourd’hui, l’Afghanistan a besoin d’éducation plus encore que d’autres pays. Heureusement, AFRANE travaille dans ce domaine et tente d’améliorer l’éducation en Afghanistan depuis longtemps. Premièrement, en tant que citoyen afghan, je voudrais remercier mes collègues pour leurs efforts visant à améliorer la situation éducative en Afghanistan. Je suis fier d’être un membre d’AFRANE.  En effet, travailler avec AFRANE c’est comme soigner une blessure historique d’un Afghanistan qui a besoin d’une meilleure situation. A AFRANE, comparé à d’autres organisations, on trouve toujours une solidarité sans aucune discrimination ni violence. Ici, je voudrais vous expliquer brièvement pourquoi et comment je suis venu à AFRANE.

Hamidullah pendant une formation en sciences à Tcharikar

J’ai fait mes études dans le domaine de la chimie. Avant de rejoindre AFRANE, je travaillais en tant que professeur dans des écoles privées et gouvernementales. Je ne connaissais pas AFRANE. J’enseignais dans une école privée, mais comme j’étais intéressé par travailler dans le domaine de l’éducation, j’avais envie d’être professeur dans une des Universités d’Afghanistan. A ce moment-là, j’ai postulé à l’Université de Kaboul pour un poste de professeur et j’ai posé ma démission auprès de l’école pour me préparer à cet examen. Finalement je n’ai pas réussi. Mais pourquoi ? C’est une longue histoire que je ne veux pas raconter ici. J’étais inquiet d’être au chômage alors je suis allé dans un café internet de mon quartier. J’ai trouvé une offre d’emploi sur le site d’ACBAR pour le poste de formateur de sciences à AFRANE. J’ai envoyé mes documents afin de postuler à ce poste. Après quelques jours, mon téléphone sonna et une personne me demanda : Hamidullah M. ? Elle m’a annoncé la date de l’examen. C’était bizarre pour moi, parce que j’avais postulé à plusieurs organisations et c’était difficile d’être accepté sans connaitre personne au sein de l’organisation.  

Le jour dit, je suis allé à AFRANE. J’ai trouvé très gentils les employés d’AFRANE. J’ai passé un examen et le responsable pédagogique m’a dit qu’on a d’autres candidats aussi, on vous téléphonera. Après quelques jours, AFRANE m’a demandé un entretien et un cours modèle. Monsieur Hassine, responsable pédagogique, et deux jeunes femmes françaises m’ont accueilli. L’ambiance était amicale. J’ai enseigné un cours modèle de chimie et aussi j’ai fait un entretien. Finalement, on m’a appelé pour m’annoncer que je suis embauché. La cheffe de mission a accepté que je commence mon travail une semaine plus tard et elle m’a donné une feuille prouvant que j’étais un employé d’AFRANE.

Distribution de matériel scientifique dans une école de filles de Kaboul

Maintenant, depuis deux ans et demi que je suis à AFRANE, je suis plus que jamais intéressé par travailler dans le domaine de l’éducation en Afghanistan. Je suis sûr qu’un jour AFRANE sera reconnue comme la meilleure organisation internationale travaillant dans le domaine de l’éducation en Afghanistan.

  • AFRANE (Amitié franco-afghane)

    16, passage de la Main d'Or
    75011 Paris
    Tel : +33 1 43 55 63 50
    afrane.paris@gmail.com

  • pascherpharmacie.com
  • Suivez-nous