Visite d’Etienne, accompagné de Guillaume

Publié le 24 janvier 2020

Quand le quotidien des équipes de Kaboul est bousculé par des visites… Bérengère, la cheffe de mission d’AFRANE, raconte la dernière mission d’Etienne Gille qui fut accompagné d’un photographe, Guillaume Pinon.

Waras: le lycée agricole et l’internat de Band-e-Kosa, construits par AFRANE

C’est par une belle matinée d’automne qu’Etienne est arrivé à Kaboul, accompagné de Guillaume Pinon, photographe. Durant les trois semaines passées à Kaboul, ils n’ont pas été ménagés mais Guillaume en a pris plein les yeux. Lui qui disait qu’il n’aimait pas faire de photos de paysages, il n’a pas arrêté. Etienne a très vite retrouvé ses habitudes en Afghanistan et a enchainé dès l’après-midi de son arrivée avec un rendez-vous informel avec une connaissance, conseiller politique de l’Ambassadeur de France. Le lendemain matin, nous étions dans un petit coucou de l’ONU, direction Bamyan puis Waras.

Etienne et Guillaume, chacun en pleine action!

C’est Moussa et Cher Hossein qui sont venus nous accueillir et, après six heures de route dans les magnifiques montagnes de la région, nous sommes arrivés à la nuit tombée a Markaz e Waras (Waras centre). S’en sont suivis six superbes jours où nous avons visité les écoles, rencontré les partenaires, vécu l’expérience de l’hospitalité afghane et où Etienne s’en est donné à cœur joie pour martyriser les élèves : quelle est la dérivée de…, combien font.. Que de questions inattendues de maths pour des élèves stressés par leurs examens de fin d’année et pressés d’être en vacances !

Etienne posant des questions de maths aux élèves du lycée agricole de Band-e-Kosa

La bonne surprise du dernier jour a été la neige, qui s’est invitée pour nous dire au revoir.  

Voyage Markaz-e-Waras – Bamiyan, après les premières chutes de neige

Le retour à Kaboul début novembre a aussi été chargé : visite des écoles, rencontre des partenaires, organisation de la réunion de directeurs, journée de la paix. A AFRANE, visite ou pas des amis français, les activités continuent pour notre plus grand plaisir. Et puis, ni les collègues, ni nos visiteurs n’ont été épargnés par le rythme effréné de travail d’Etienne.

Inauguration d’un terrain de sport construit par AFRANE dans un école de filles à Tcharikar

Le séjour d’Etienne et Guillaume s’est fini en apothéose avec la réunion des directeurs. C’était la dernière de notre projet 2017-2020 mais elle a montré toute l’efficacité et la qualité de ce que fait AFRANE. Un nombre record de directeurs se sont déplacés (32) et la qualité des échanges qui ont eu lieu n’augure que du bon pour la suite. La preuve, quelques mois après, la réunion porte encore ses fruits. Une étude pour la réduction de la violence dans une école de Kaboul est en cours de préparation et une école de Tcharikar a demandé à mettre en place des cours de français. Et ce n’est que la partie émergée de l’iceberg !

Réunion annuelle de directeurs, qui s’est tenue à l’IFA (Institut Français d’Afghanistan)

En conclusion, ces trois semaines avec Etienne, rejoint en cours de route par Claire, ont été intenses et riches… Les magnifiques photos données par Guillaume en témoignent. On recommence l’année prochaine ? 

scène saisie dans une école de filles de Kaboul

Bérengère, cheffe de mission d’AFRANE depuis septembre 2019.

  • AFRANE (Amitié franco-afghane)

    16, passage de la Main d'Or
    75011 Paris
    Tel : +33 1 43 55 63 50
    afrane.paris@gmail.com

  • pascherpharmacie.com
  • Suivez-nous